Protection collective

Le Bureau de Protection en Colombie (PDCOL), projet conjoint de PI et de Pensamiento y Acción Social (PAS),  a récemment publié en espagnol: La protection collective des défenseurs des droits à la terre et au territoire en Colombie : développements conceptuels et défis méthodologiques. 

Ce rapport aborde les défis liés à la mise en œuvre des mesures de protection collective dans les communautés rurales par le biais des mécanismes de protection du pays. Conformément à un arrêt de la Cour constitutionnelle, le Ministère colombien de l’Intérieur a adopté la résolution 1085 d’août 2015, contenant le premier protocole de son genre qui met en place un plan pour la protection collective des communautés et organisations en situation de risque.

Principales constatations: 

  1. La protection collective va au-delà de la protection des dirigeants communautaires, qui sont considérés comme les plus fortement exposés.
  2. Les besoins des communautés en matière de structures organisationnelles étaient directement liés au niveau de risque auquel elles faisaient face à ce moment.
  3. Il y a un lien quasi symbiotique entre les organisations de base qui défendent les intérêts et les droits des communautés, et les communautés qui protègent leurs organisations.
  4. Les répercussions de la définition du sujet collectif (organisation communautaire et organisation de base) sur les stratégies de protection et les mesures à adopter, étant donné que les sujets sociaux doivent être reconnus comme étant à la fois des sujets et des agents protection.

À PI, nous continuons d’étudier la protection collective et ses incidences sur les défenseurs des droits humains au-delà de la Colombie.

 

Restez en contact

Abonnez-vous à notre newsletter

Passez le mot