15/10/2018 -  Protection International salue l'attribution du Prix Nobel de la Paix 2018 à l'activiste Yazidi Nadia Murad et au médecin Congolais Denis Mukwege pour leur lutte contre les violences sexuelles dans les conflits armés et les félicite de cette reconnaissance. Par ailleurs, le Dr Denis Mukwege étant depuis longtemps l'un de ses partenaires, Protection International lui a adressée une lettre personnelle.

Protection International le remercie de sa grande contribution à l'amélioration du respect des droits des femmes et à la consolidation de la paix, qui est une source d'espoir et d'inspiration pour de nombreuses personnes en République Démocratique du Congo et à l'étranger.

Protection International salue le fait que ce prix Nobel récompense la souffrance des femmes victimes de viol et de violences sexuelles autant que le travail de deux personnes qui sont "des sentinelles de la protection des droits humains", comme l'a dit le Dr. Denis Mukwege lors de la table ronde de Protection International à Bruxelles en 2017.

Vous pouvez lire la lettre ouverte de Protection International adressée au Dr. Denis Mukwege ici.

 

 “Lorsqu'on défend les droits d'autrui, il faut toujours être capable de se protéger. C'est ce que nous faisons avec Protection International.”

Dr. Denis Mukwege.

 

Au cours des 20 dernières années, en raison de la violence des conflits armés en République démocratique du Congo, le travail de Denis Mukwege est passé du statut de médecin à celui de défenseur des droits humains. 

Depuis 2010, Protection International travaille côte-à-côte du Dr Mukwege et de la Fondation Panzi, qui soutient l'hôpital homonyme fondé par Mukwege en 1999 en réponse à la guerre dévastatrice dans son pays.

Protection International a soutenu le personnel de la Fondation et de l'hôpital Panzi: 

  • en fournissant de l'assistance technique pour la gestion de leur sécurité, leur protection et le renforcement de leurs capacités,
  • en formant tous les responsables de projets de la Fondation Panzi, y compris ceux qui travaillent dans des zones reculées, sur la manière de communiquer avec la population locale et de réagir aux menaces;
  • en formant chaque chef de service hospitalier pour l'analyse des risques; et
  • en créant une plateforme pour unir les défenseur·se·s des droits humains et renforcer leur travail.

 


L'équipe de Protection International lors d'une récente visite en RDC et le Dr. Denis Mukwege

L'annonce du Prix Nobel de la Paix 2018, le 5 octobre 2018, a été accueillie avec beaucoup d'enthousiasme dans le monde entier et particulièrement en République Démocratique du Congo, car c'est la première fois que le Prix Nobel est attribué à un Congolais:

“Je suis très heureux de voir les efforts du Dr Mukwege pour mettre fin à la violence sexuelle en République démocratique du Congo. Je suis très fier que le prix Nobel ait été attribué pour la première fois à un Congolais et à un partenaire de Protection International.”

“Le prix Nobel de la Paix aura un impact positif sur la sécurité du Dr. Mukwege, qui a été victime de plusieurs agressions. Depuis l'annonce du Prix Nobel de la Paix, M. Mukwege n'a pas changé sa routine quotidienne. Il a continué à recevoir des patients, à organiser des rencontres avec son personnel... Il reste lui-même, un gynécologue et un défenseurdes droits humains actif et humble.”

Balzac Buzera, responsable des programmes de Protection International basé à la Fondation Panzi à Bukavu, Sud-Kivu, RDC.

 

Regardez la vidéo du le Dr Denis Mukwege s'entretenant avec Protection International et expliquant comment, grâce à son travail, il est passé de médecin à défenseur des droits humains - et les risques pour la sécurité qui ont accompagné cette transformation (français avec sous-titres en anglais).