Réseaux de protection

 

La décision de Protection International (PI) de travailler exclusivement sur la protection des défenseurs des droits humains (DDH) et des organisations de la société civiles (OSC) représente une réponse à la détérioration croissante des conditions de sécurité dans les pays où nous opèrons.

Protection International implémente des solutions spécifiques pour soutenir le renforcement des capacités de manière pacifique pour les DDH et les OSC en zones rurales au Guatemala, Thaïlande, Indonésie, Kenya et Colombie.

PI nomme cette approche à la protection collective « réseaux de protection ». Elle a été conçue comme processus pour renforcer les capacités à l’auto-protection non-violente des communautés et de leur territoire comme sujets collectifs ; et comme élément intrinsèque à leurs réseaux sociaux et pratiques existantes.

C’est à partir de là que de nouvelles connexions sont établies avec le soutien d’organisations et d’institutions locales, nationales ou internationales. Ce réseau de solidarité est un élément clé permettant de contrer l’isolement des DDH qui favorise l’impunité et les agressions. De plus, les réseaux permettent la coordination des actions en réponse aux besoins spécifiques tels des conseils techniques, soutien légal, plaidoyer, supports financiers etc.

Le modèle d’intervention de Protection International considère les DDH et leurs OSC non comme des « objets » de protection mais comme des « sujets » et acteurs de leur propre protection. Le défi est de s’assurer que les réseaux de protection ne sont pas applicables exclusivement dans des situations d’urgence ou en réponse à des événements spécifiques mais qu’ils soient également capable d’influencer le contexte par le biais de stratégies préventives basées sur la prévention et analyses de risque.

C’est en tenant en compte des points précédents que nous comprenons que le soutien et le suivi des DDH et des communautés qui défendent les droits humains et les territoires doivent se faire sur le terrain et que ce dernier doit représenter le point de départ pour le renforcement de l’importance de la collectivité.

A cette fin, Protection International facilite le contexte et les analyses des parties prenantes, les évaluations de risque pour l’élaboration de stratégies de protection et soutien à long terme pour renforcer les pratiques collectives pour de meilleurs résultats en termes de protection. Au demeurant, l’accompagnement et le renforcement des pratiques de protection collectives des réseaux requièrent une variété de capacités et d’efforts quenous cherchons à établir à travers les partenariats avec d’autres organisations alliées : recherche sur les acteurs organisationnels, soutien légal, psychosocial, formation en communication (externe) et plaidoyer auprès des autorités gouvernementales et parties prenantes etc.

Entre 2009 et 2015, Protection International a développé des activités de recherche appliquée qui ont abouti à la publication de différents outils telle que les publications: 

 

Restez en contact

Abonnez-vous à notre newsletter

Passez le mot