Entreprises et droits humains

 

PI estime que le développement, la croissance économique et la prospérité ne doivent pas se faire aux bénéfices d’une unique minorité.

Protection International (PI) travaille en collaboration avec la Coalition pour les Droits Humains dans le Développement, une coalition mondiale de mouvements sociaux, d’organisations de la société civile pour inviter les institutions de financement du développement, les gouvernements et les entreprises à défendre les droits humains.

Malheureusement, de nos jours, nous continuons de voir des investissements au nom du développement qui ne répondent pas aux besoins des communautés pauvres ou marginalisées et ne respectent pas leurs droits fondamentaux. Dans ce contexte, les communautés locales vivant sur ces territoires peuvent se voir lésées par le manque de participation et de consultation à leur égard ainsi que par l’impact négatif de tels projets sur leur environnement et activités.

Dans le cas de l’exploitation des ressources naturelles, le développement d’infrastructures et les investissements, nous sommes témoins d’un environnement où les défenseurs des droits humains qui dénoncent ces projets de développement sont identifiés et stigmatisés en tant que personnes “contre le développement” et sont sujets aux menaces, actes d’intimidation, de violence, de détention par des acteur étatiques et non-étatiques (y compris les intérêts privés, nationaux et multinationaux) dans le but de les faire taire.

PI s’allie aux groupes de la société civile et communautés du monde entier, pour appeler tous les experts financiers du développement à défendre les droits humains en prenant les mesures suivantes:

  1. Promouvoir un développement qui respecte les droits. Adopter un engagement politique pour faire respecter les droits humains et mettre en œuvre une diligence raisonnable pour éviter les violations des droits humains.
  2. Protéger la participation de la société civile. Assurer une participation significative dans les processus de développement et promouvoir un environnement propice au développement de la société civile.
  3. Défendre les défenseurs. Adopter une politique de tolérance-zéro pour les attaques contre les défenseurs des droits humains et adopter des protocoles pour prévenir et répondre à ces attaques.

Restez en contact

Abonnez-vous à notre newsletter

Passez le mot