17 juin 2020

Déclaration commune

UN MOMENT DÉCISIF POUR L'AVENIR DES DÉFENSEUR·E·S DES DROITS HUMAINS AU BURUNDI


 

Après le décès soudain de M. Nkurunziza, Président du Burundi, Monsieur Évariste Ndayishimiye prêtera serment ce jeudi pour prendre ses fonctions en tant que nouveau Président de la République du Burundi.

Alors que cette transition politique se déroule jusqu’à présent sans encombre, l'opportunité se présente d’ouvrir un nouveau chapitre de l'histoire du Burundi, de son peuple et de sa société civile. Nos organisations encouragent le nouveau Président élu à placer son mandat sous le signe de la réconciliation et à gracier tous les défenseur·e·s des droits humains actuellement injustement détenus, dont Germain Rukuki, Nestor Nibitanga, Egide Harerimana, Christine Kamikazi, Terence Mpozenzi et Agnès Ndiribusa.

 

Signataires :

  1. Protection International
  2. Protection International Africa
  3. DefendDefenders (East and Horn of Africa Human Rights Defenders Project)
  4. FIDH, dans le cadre de l'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l'Homme
  5. Organisation mondiale contre la torture (OMCT), dans le cadre de l'Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l'Homme
  6. Fédération internationale des ACAT (FIACAT)
  7. International Service for Human Rights (ISHR)
  8. Tanzania Human Rights Defenders Coalition (THRDC)

La déclaration complète est disponible ici.

 

--

 

17 June 2020

Joint statement

A DECISIVE MOMENT FOR THE FUTURE OF HUMAN RIGHTS DEFENDERS IN BURUNDI


 

After the sudden passing of President Nkurunziza of Burundi, this coming Thursday General Évariste Ndayishimiye will take the oath to become the new President-elect of Burundi.

As this swift power transition unfolds, it also offers an opportunity to open a new chapter for the people of Burundi and its civil society. Our organizations encourage the newly elected President to place its tenure under the sign of reconciliation and to grant pardon to all human rights defenders who are currently unjustly detained, such as Germain Rukuki, Nestor Nibitanga, Egide Harerimana, Christine Kamikazi, Terence Mpozenzi and Agnès Ndiribusa.

Signatories:

  1. Protection International
  2. Protection International Africa
  3. DefendDefenders (East and Horn of Africa Human Rights Defenders Project)
  4. FIDH, in the framework of the Observatory for the Protection of Human Rights Defenders
  5. World Organisation Against Torture (OMCT), 
  6. Fédération internationale des ACAT (FIACAT)
  7. International Service for Human Rights (ISHR)
  8. Tanzania Human Rights Defenders Coalition (THRDC)

Full statement available here.