Finalistes du défi de poésie des défenseur·e·s des droits humains

 

Toutes nos félicitations aux finalistes !

 

Au total, nous avons reçu 438 poèmes provenant d'artistes et de activistes représentant plus de 58 pays du monde entier - du Cameroun à Cuba, de l'Équateur à l’Eswatini, du Pérou aux Philippines. Nous applaudissons le superbe travail accompli par les participant·e·s à notre concours de poésie, en particulier les poèmes soumis par les plus jeunes - il y a eu 21 soumissions d'artistes de moins de 18 ans. Chaque artiste figurant sur la liste ci-dessous verra son poème traduit de manière professionnelle, et les versions originale et anglaise seront compilées dans un recueil de poésie numérique. Ce recueil sera lancé lors de la lecture virtuelle de poésie des défenseur·e·s des droits humains, qui aura lieu le mercredi 15 juin.

Cliquez ici pour vous inscrire à la lecture de poésie virtuelle (événement gratuit).

Lors de la lecture virtuelle de poèmes, nous annoncerons les trois gagnant·e·s du concours, qui seront invité·e·s à lire leurs poèmes devant notre public en direct. Un prix sera remis uniquement aux trois premiers gagnant·e·s et comprendra un accès gratuit au cours de formation en ligne sur la sécurité de Protection International, une récompense en espèces, des trophées, etc. Les noms figurant dans la liste ci-dessous font maintenant l'objet d'un examen final pour déterminer les trois meilleurs poèmes, toutes langues confondues. Cela signifie qu'il n'y aura que trois gagnant·e·s au total, et non trois par langue*.

Encore bravo aux finalistes ! Nous vous contacterons sous peu pour vous donner de plus amples informations, notamment sur la lecture des poèmes (qui est 100 % virtuelle, via Zoom), à laquelle nous espérons que vous pourrez assister.

 

Les 5 meilleurs poèmes en anglais :

 « Awake » par Yewande Akinse (Nigeria)

« Justice Today » par Wietske Merison (Pays-Bas)

« Fearless Fish Out of Water » par Asiem Sanyal (Inde)

« Changing the world with a smile » par Salome Nduta (Kenya)

« No Dust Will Settle in EDSA » par Naro Alonzo (Philippines)

 

Les 5 meilleurs poèmes en espagnol :

« Trecientas sesenta palabras por la vida » par  Héctor Efrén Flores Asiego (Honduras)

« Tengo el derecho a estar aquí » par  Marisa López Diz (Espagne)

« 28 de abril » par Diana Cristina Galeano Casadiego (Colombie)

« Canción » par María Antonia Jiménez Estrada (Mexique)

« A quienes les temen los molinos » par y María del Campo (Uruguay)

 

Les 5 meilleurs poèmes en thaï :

 « คนบ้าที่กล้าฝัน » par ทรงพล สนธิรักษ์ (Thaïlande)

« โปรดจำไว้.. เราต่างอยู่ข้างเธอ » par ดานุชัช บุญอรัญ (Thaïlande)

« ความเป็นมนุษย์ » par หทัยรัตน์ จตุรวัฒนา (Thaïlande)

« Fix » par ปรัชญา พงษ์พานิช (Thaïlande)

« แด่เซียน้อย » par Jakraphong​ Soungchompan​ (Thaïlande)

 

Les 5 meilleurs poèmes en français :

 « Je n'ai plus le droit d'être un homme (dans l'hiver allemand de 1943) » par Gabrielle Favre (France)

« Nul ne doit » par Emmanuel Brasseur (Canada)

« Le pantalon à plis » par Emilie Bruguière (France)

« ÉPISTOLAIRE DE L'HUMAINE HUMANITÉ À L'HOMME » par Ruth Rose Evemb'a Ndito (Cameroun)

« Tambour des silences » par Epiphanie Dionrang (Tchad)

 

Les 5 meilleurs poèmes en portugais :

« Balas para Quatro Meninas » par Maria de Fátima Ribeiro Soares (Brésil)

« Poesia (?) pelos/dos Direitos Humanos no Brasil » par Tamires Fernanda Baptista Frasson (Brésil)

« Ninguém é de aço, é normal o cansaço » par Samuel Lourenço Filho (Brésil)

« Oração » par Maria Ribeiro (Brésil)

« Prece » par Rafael Zãn (Brésil)

 

Les 5 meilleurs poèmes en swahili :

 « HAKI NI MKANDA » par Ayub Linford Nyanchongi (Kenya)

« UKWELI KAMILI » par Martin Mwangi (Kenya)

« MIMI NI NANI ? » par Matthew Na Chindo (Zambie)

« ZIJUE UJITETEE » par Suphiani Athumani (Tanzanie)

« UTETEZI SIO KAZI, UTETEZI NI HALI » par Young Okolla (Kenya)

 

* Les trois lauréats seront sélectionnés par un petit comité composé de l'équipe organisatrice du concours de poésie, sur la base des avis des juges experts. Les juges experts qui nous ont aidés à sélectionner les finalistes sont : Henry Raby (juge des poèmes en anglais), Rosa Chávez (juge des poèmes en espagnols), Thalie Envolée (juge des poèmes en français), Maria Amalia Souza (juge des poèmes en portugais), Ida Aroonwong (juge des poèmes en thaï) et Guillaume Bisimwa (juge des poèmes en swahili).