Wakonyo Waruhiu, KNCHR, délivrant son discours.

Protection International a officiellement lancé à Nairobi, au Kenya, son nouveau hub régional pour l'Afrique. Premier des quatre prévus dans le cadre de la Stratégie globale 2019 - 2023, ce nouveau centre opérationnel possède désormais ses propres structures de gestion et de gouvernance locales. Il est en mésure d'entretenir de manière indépendante des relations avec des initiatives existantes et d'en promouvoir des nouvelles, tout en travaillant de manière flexible entre les différents  pays de la région.

«C'est notre réponse face aux tendances inquiétantes que nous avons observées ces dernières années », a déclaré la Directrice Liliana de Marco lors des célébrations organisées à la résidence de l'Ambassadeur de Belgique à Nairobi, « un espace civique rétrécissant, la présence de plus en plus accrue de positions révisionnistes à l'intérieur des normes internationales des droits humains ainsi que l'érosion des valeurs démocratiques à travers le monde.»

Afin de rapprocher la prise de décision aux défenseur∙e∙s des droits humains, la décision a été prise de créer un réseau de centres régionaux de protection qui puissent d'une part assurer des interventions plus rapides et de l'autre répondre effectivement au contexte, aux besoins et aux ménaces auxquelles sont confronté∙e∙s les défenseur∙e∙s des droits humains. La nouvelle stratégie mondiale présente également une nouvelle approche à la protection, qui met l'accent non plus sur l'individu mais sur la collectivé, et qui vise à promouvoir le droit à défendre les droits humains.


"Unsung Heroes" - portraits des défenseur∙e∙s africain∙e∙s des droits humains réalisés par Anette Brolenius

Pour marquer l'événement et honorer tou∙e∙s les Africain∙e∙s qui sont de plus en plus confronté∙e∙s à un environnement hostile à la défense des droits humains, des célébrations ont eu lieu dans la résidence de l'Ambassadeur de Belgique à Nairobi. Lors de l'événement, l'exposition réalisée par la photographe suédoise Anette Brolenius « Unsung Heroes » a été présentée après le discours prononcé par Wakonyo Waruhiu, commissaire, avocate et médiatrice de la Commission nationale du Kenya pour les droits humains (KNCHR). Parmi les portraits des défenseur∙e∙s africain∙e∙s des droits humains exposé, Protection International a ajouté celui de Germain Rukuki, defenseurs de droits humains originaire du Burundi afin de commemorer son travail et faire en sorte que son cas ne soit pas oublié.

«Le cas de Germain Rukuki est emblématique et très frappant», a déclaré Gitahi Githuku, président du conseil d'administration de PI Afrique. « Arrêté à Bujumbura et condamné par la Haute Cour du Burundi à 32 ans de prison pour des actes que nous pensons qu'il n'a pas commis, Germain se battait pour la défense des droits de l'homme et aidait les personnes les plus vulnérables. Le travail qu'il faisait au moment de son arrestation n'est pas un criminel. Son procès est totalement politique.»