[Infographie] Germain Rukuki : Historique du cas

En juillet 2017, le défenseur des droits humains Germain Rukuki a été arrêté à son domicile et inculpé de « rébellion », « menace à la sécurité de l'État », « atteinte à l'autorité de l'État » et « participation à un mouvement insurrectionnel », bien qu'aucune preuve concluante n'ait jamais été présentée pour étayer les chefs d'accusation de l'accusation. Quatre ans plus tard - en juin 2021 - Germain a été libéré de prison.

 

Pendant ces cinq années, beaucoup de faits se sont produits. Nous avons préparé cette chronologie de toute l'histoire de l'affaire Germain pour rappeler le travail accompli pour permettre la liberté de Germain. Son histoire est emblématique des menaces et des représailles injustes auxquelles sont confrontés de nombreux défenseur·e·s des droits humains burundais. La peine de Germain a été l'une de plus longues et lourdes jamais infligées à un·e défenseur·e des droits humains dans l'histoire du pays. Le précédent gouvernement burundais a utilisé le cas de Germain pour dissuader d'autres personnes de mener des actions en faveur des droits humains.

 

Téléchargez l'historique du cas ici

Restez en contact

Abonnez-vous à notre newsletter

Passez le mot