Trois outils pour l'évaluabilité des politiques publiques de protection des défenseur·e·s des droits humains

Trois outils pour l'évaluabilité des politiques publiques de protection des défenseur·e·s des droits humains

Protection International progresse dans l'élaboration d'outils conceptuels et pratiques permettant de suivre, d'analyser et de promouvoir les meilleures pratiques en matière des politiques publiques adoptées les gouvernements et autres autorités étatiques pour protéger le droit de défendre les droits humains des défenseur·e·s des droits humains. Ces trois outils font partie du travail de recherche-action mené par Protection International dans différents pays.

Bien que les politiques de protection soient de plus en plus fréquentes, l'incertitude demeure quant à ses mesures clés. Malgré l'existence de certaines études critiques des programmes et politiques de protection, les politiques de protection existantes n'ont pas été soumises à des évaluations d'impact qui révèlent à la fois les lacunes dans la conception et dans la mise en œuvre. Il y a également un manque d'apprentissage continu pour l'amélioration de la qualité de la mise en œuvre de la politique, permettant d'acquérir des apprentissages, d'améliorer la qualité des processus ou de faciliter la redevabilité et les échanges entre pays ou programmes.

Sur la base des recherches menées par PI et de l'observation des cas suivis dans différents pays,

il peut être noté que pour évaluer toute intervention complexe, il est nécessaire de procéder à une analyse des outils d'évaluation, c'est-à-dire de déterminer "le degré auquel un programme ou une politique peut être évalué de manière crédible et fiable".

Nous avons donc développé trois outils pratiques et relativement simples. Ces outils servent de première étape dans l'analyse et l'obtention de données techniques crédibles et utiles, visant à améliorer les politiques publiques de protection du droit de défense des droits humains.

Les outils peuvent être utilisés pour aborder l'évaluabilité des politiques et des programmes de protection du droit à la défense des droits humains et des défenseur·e·s, et sont applicables aux pays où de tels mécanismes sont déjà en place.

  • Outil 1 : un questionnaire pour déterminer le niveau de complexité du problème relatif à la protection du droit de défendre les droits humains et des défenseur·e·s auquel la politique ou le programme cherche à répondre et la mesure dans laquelle il nécessitera une intervention complexe, avec tout ce que cela implique.

  • Outil 2 : un questionnaire permettant de conduire l'analyse de l’évaluation de la politique de protection, en deux parties :

    • pré-requis à l’évaluation relatifs à la conception d’un programme ou d’une politique publique,
    • pré-requis à l’évaluation relatifs à l’évaluation d’un programme ou d’une politique publique.
  • Outil 3 : un guide pour reconstruire et analyser les hypothèses et théories du changement (explicites ou sous-jacentes) d’un programme ou d’une politique publiques de protection du droit de défendre les droits humains.

La production de ces outils a été réalisée par l'Unité de politiques, de recherche et de formation (PRTU) et l'équipe de Protection International en Colombie, en coordination avec FOCUS - Observatoire des politiques publiques pour les défenseur·e·s des droits humains, et avec le soutien du ministère allemand des Affaires étrangères. Au mois de novembre 2021, ils ont été présentés en Colombie devant des institutions nationales, des organisations internationales, des plateformes colombiennes de défense des droits humains, des organisations et des ambassades.

Nous encourageons toutes les personnes et organisations à s'informer sur ces outils, à se les approprier et à les appliquer. Chez Protection International, nous sommes disponibles pour accompagner et réaliser cette analyse nécessaire dans différents contextes régionaux, nationaux et internationaux.

Téléchargez ici le document « L'évaluabilité des politiques publiques pour garantir le droit de défendre les droits humains et la protection des défenseur·e·s » qui contient les trois outils et est disponible en espagnol, anglais et français.

Vous pouvez également trouver deux documents en espagnol qui rendent compte de l'application des trois outils dans le cas colombien :

 

Restez en contact

Abonnez-vous à notre newsletter

Passez le mot