Défenseurs de droits humains

FR

Nous nous réjouissons de vous présenter notre rapport annuel 2020, qui rassemble les histoires et les faits marquants de l'année dernière en lien avec notre travail aux côtés des défenseur·e·s des droits humains (DDH), qui soutiennent le droit de défendre les droits humains (DDDH) dans le monde entier.

 


 

FR

10/06/2021 - Ce document de réflexion se base sur une contribution antérieure de Protection International, adressée en septembre 2020 à la Rapporteuse spéciale des Nations Unies (RSNU) sur la situation des défenseurs et défenseuses des droits humains, Mary Lawlor, en réponse à sa demande de documentation en vue de son rapport annuel intitulé « Ultime mise en garde contre les menaces de mort reçues par les défenseurs et défenseuses des droits humains et contre les exécutions dont ils font l’objet » (rapport présenté par la RSNU le 5 mars 2021, lors de la 46e Session du Cons

FR

Nous sommes heureux de partager avec les lecteur·e·s notre rapport annuel 2019, une publication qui rassemble des histoires et des moments marquants sur les défenseur·e·s des droits humains (DDH) qui protègent le droit de défendre les droits humains (DDDH) à travers le monde.

FR

#RestezAvecLesDéfenseurs au temps du COVID-19 ! Pourquoi soutenez-vous les défenseurs des droits humains ?

Dans le cadre de notre campagne mondiale #RestezAvecLesDéfenseurs au temps du COVID-19, nous avons demandé à nos collègues, qui sont chez eux pour arrêter la pandémie, la raison pour laquelle ils soutiennent les défenseurs des droits humnains.

FR


Il y a maintenant 10 ans que Protection International a publié son Nouveau Manuel de Protection. Bien que toujours d’actualité, son contenu peut paraître abstrait au premier abord et il est parfois difficile pour les défenseurs et défenseures (DDH) d’appliquer les concepts et méthodes proposées à leur propre organisation et contexte.

FR

Protection collective des personnes défenseuses des droits humains | Une approche collective du droit de défendre les droits humains propose des mesures et des actions clés qui devraient être prises en compte lors de l'élaboration de stratégies de protection collective avec les communautés ou les groupes de défenseurs des droits humains.

FR

À la veille du 20ème anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les Défenseurs des Droits Humains, Protection International et le Centre for Applied Human Rights (CAHR) de l'Université de York ont accueilli une table ronde internationale à Bruxelles le 12 et  le 13 décembre 2017, intitulée "Repenser la protection des défenseur·se·s des​ des droits humains".

FR

République démocratique du Congo : Les armes de l'impunité

Trois millions huit cent mille victimes de la guerre en RDC [1]. Lors de sa visite dans l'Est de la RDC en septembre 2006, M. Jan Egeland, sous-secrétaire général des Nations unies chargé des affaires humanitaires, déclarait que « l'impunité est réellement le cancer qui tue les populations congolaises ». Au cours des années de guerre, et en l'absence d'institutions légitimes et efficaces, les défenseurs des droits humains et les journalistes congolais ont été, au péril de leur vie, ceux et celles qui recensaient et documentaient les abus commis par toutes les parties au conflit.

FR

Justice for Ernest Manirumva (english subtitles) - Part 1

On April 9th 2009 Ernest Manirumva, number two of OLUCOME, the main association fighting against corruption in Burundi, was assassinated, leaving Burundian civil society shocked and the international community concerned to the utmost. The FORSC, Forum for the reinforcement of civil society, immediately summoned its 146 member associations to launch the campaign "Justice for Ernest Manirumva". With their courage and tenacity, human rights defenders like Pacifique Nininahazwe, managing director of FORSC, maintain the case of Pacifique Nininahazwe on the national and international agenda.

FR

Pays-Bas/Honduras: Tulip Award 2010 (2min29 FR)

En novembre 2010, le gouvernement néerlandais a décerné le Tulip Award des Droits Humains 2010 à bertha Oliva de Nativí, du Honduras, pour son combat en faveur des droits des familles des personnes "disparues" au Honduras entre 1979 et 1989. Sélectionnée par 170 nominés, Mme Oliva a fondé, avec d'autres femmes ayant perdu des proches, le Comité des familles de détenus et disparus du Honduras (COFADEH) en 1982, un an après l'arrestation et la disparition de son mari.

FR

Pages