Burundi: Gabriel Rufyiri - OLUCOME- (3min09 FR)

Gabriel Rufyiri est président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME). Depuis 2002, l'OLUCOME travaille sur des dossiers extrêmement sensibles et mettant en cause les plus hautes autorités de l'Etat. A cause de leurs activités, ses membres sont bien souvent victimes de menaces, de tentatives d'intimidation et même d'emprisonnement.

En avril 2009, Ernest Manirumva, vice-président de l'Observatoire, a été assassiné à son domicile de Bujumbura. Aucun des responsables de son assassinat n'a encore pu être identifié. Depuis les menaces à l'encontre de Gabriel Rufyiri et d'un autre défenseur des droits de l'homme , Pierre Claver Mbonimpa, président de l’Association pour la protection des droits humains et des personnes détenues (APRODH), se sont multipliées. Tous deux travaillent depuis un an pour que l'assassinat d'Ernest Manirumva ne reste impuni.

En mars et avril 2010, des individus ont été surpris en train de rôder près de son domicile ou de tenter d'y pénétrer. Selon l'Observatoire, M. Rufyiri aurait également été informé, de source sûre, de la planification de son assassinat.

L'Observatoire a fermement dénoncé ces tentatives d'intimidation, qui n'ont pour seul objectif "que de mettre un terme à la lutte de l'OLUCOME et de l'APRODH contre les actes de corruption et de violation des droits humains au Burundi."